Renault Trucks D Cab 2.3 m Wide BOM GNV : coffre bouteilles de gaz ouvert | GROUPE MARTY
 
 

REMISE ACCORDÉE SUR LE PRIX DU GNV.

 

La hausse des prix des carburants touche l’ensemble des secteurs. Le secteur du transport routier n’y déroge pas. L’AFGNV, l’association française du gaz naturel pour véhicules tire la sonnette d’alarme et demande au gouvernement de prendre les mesures nécessaires dans le but de soutenir l’ensemble du secteur routier. Le 10 mars 2022, l’AFGNV adresse une lettre ouverte au premier ministre, Jean Castex. Cette lettre ouverte conforte la volonté pour l’association d’inciter le gouvernement à ne pas mettre de côté le GNV et le bioGNV.

Sur les derniers mois la hausse de prix enregistrée est historique, les prix du gaz  sont multipliés par 10. L’enjeu pour l’AFGNV limiter les risques de faillites des transporteurs qui ont choisi de s’engager dans la transition GNV et bioGNV.

Le 12 Mars dernier, le Ministre Jean Castex annonce la mise en place d’une remise pour faire face à la hausse sans précédent des prix. La remise sur le prix des carburants concerne les acheteurs et distributeurs de carburants, ne sont pas concernés les carburants aériens. La remise est effective depuis le 27 Mars 2022 et concerne les carburants suivant : gazoles B0, B7, B10, B30, B100 et XTL, y compris pour les utilisations non routières (GNR), essences SP95/98-E5, SP-95-E10, GPL-c, GNV sous forme comprimée (GNC) ou liquéfiée (GNL), super éthanol E85, éthanol diesel ED95.

Parlons chiffres, concrètement cette remise sur le prix des carburants représente une baisse de 15 centimes par litre du prix du gazole et de l’essence hors taxes. Le gaz de pétrole liquéfié bénéficie d’une remise de 29.13 euros/100 kg net. La remise annoncée pour le gaz naturel (GNV et bioGNV) est à 15 euros/MWh.

Pour pouvoir bénéficier de la remise aucune démarche n’est à lancer, la remise s’applique directement sur le prix de la pompe. Pour les distributeurs considérés les plus en amont du réseau de distribution la subvention gouvernementale est directement versée (les metteurs à la consommation). Le dispositif est en vigueur jusqu’au 31 juillet 2022.

 

Contrôle CID, la nouvelle réglementation

 

contact


(*) Champs requis